Je suis sûr que ce robot de karaoké bricoleur veut dévorer mon âme | shoppingmaroc.net


Un sorcier du nom de Hunter Irving a récemment trouvé un jouet pour enfants dans un magasin d'horreurs. Son visage était si terrifiant que cela l'a inspiré à créer une machine qui utilise la musique populaire pour hypnotiser les humains alors que leur âme est dévorée.

Bon, si je suis rationnel, Irving a trouvé un jouet Thomas the Train dans une friperie et l'a transformé en un robot chantant utilisant une carte Arduino et un savoir-faire de bricolage. C'est un projet ridiculement cool qui a fini par produire un robot à la fois invitant et répulsif, comme un Teddy Ruxpin rencontre un mashup Chucky.

Voulez-vous être un millionnaire de crypto-monnaie?

Ne vous attendez pas.

Irving détaille le projet dans la vidéo ci-dessus. Il commence par le jouet, un visage articulé articulé de Thomas le Train (c’est-à-dire probablement attaché à un corps de train à un moment donné) qui a une bouche mobile et des yeux contrôlés par un seul levier et y attache un servo.

Il donne ensuite au robot un cerveau sous la forme d'une carte Arduino. Son corps en forme d'œuf a été conçu par Irving puis fabriqué avec une imprimante 3D. Il a décidé de donner au robot une voix en utilisant un logiciel de studio et, comme il le dit, "si nous allons utiliser un synthétiseur vocal, nous pourrions tout aussi bien le faire chanter." .

KaraokeBot ne propose aucune version de l'IA sophistiquée. Elle chante des chansons à l'ancienne: en suivant sa programmation. Irving Hand code les paroles dans le synthétiseur, assurant personnellement que les mouvements et la voix s'alignent avec la musique. C'est un processus fastidieux qui serait cool de voir automatisé – mais ce serait un projet complètement différent. La musique de KaraokeBot est pré-chargée et, vraisemblablement, quand il est temps de chanter Irving active manuellement le robot.

Dans la vidéo ci-dessus, le robot chante quelques chansons différentes, dont "Call Me Maybe" de Carly Ray et Greenday "I Walk Seul. "Les deux sonnent plutôt bien pour le visage désincarné d’un jouet. Cependant, c'est peut-être juste moi, mais quand le robot chante "Never Gonna Give You Up" de Rick Astley, ça devient un peu effrayant. La voix prend un ton presque émotionnel qui n’était pas présent auparavant – comme si elle essayait de me faire baisser la garde.